L’open data pour optimiser le risque client

Open data; risque client

Propos de Fabrice Di Mambro recueillis par Geoffroy Framery

Tout est parti de nos clients et de la difficulté d’accès au crédit observée par nos clients les plus jeunes. En effet, les banques fondent leur acceptation de crédit à la consommation sur des scores. Les critères utilisés aujourd’hui sont essentiellement des données issues de l’historique bancaire des clients. Ainsi, si vous travaillez dans la même entreprise depuis longtemps vous avez un bonus. Si votre relation bancaire date de plusieurs années, vous avez un bonus…

On comprend bien que sur cette base nos clients jeunes sont forcément plus risqués, mais toujours est-il qu’on a tous été jeune avant d’être installé dans la vie active …

Avec ce challenge, nous avons voulu trouver de nouvelles informations pour donner leur chance à de jeunes futurs bons clients.

On a réuni une équipe interne pluridisciplinaire (Marketing, Risques, Compliance, Juridique, IT) pour plancher sur la question suivante : comment enrichir notre score bancaire avec des données non bancaires…

On a donc décidé de lancer un challenge externe autour de ce sujet… afin de mettre en compétition plusieurs start-up expertes sur le sujet.

L’organisation technique du challenge s’est reposée sur un espace 100% sécurisé défini par nos services et Telecom Paris Tech. L’intégration de la compliance et du juridique tout au long du challenge a permis d’assurer la pertinence des choix dans un environnement très réglementé (ndlr : la Banque).

Et en 4 mois, les résultats sont là.
En résultat direct, on a effectivement vu que les données complémentaires de l’open data sont efficaces pour accroître le nombre de décisions de crédit positives.

En perspective, nous sommes en train de constater que les techniques nouvelles de traitement de la donnée permettent aussi de réduire le risque des octrois de crédit.