La livraison par drone : l’expérience innovante GeoDrone

Découvrez comment GeoDrone a boulversé l'expérience client par la livraison par drone

La vision du programme Geodrone, c’est l’idée de tester la pertinence de drones autonomes dans le modèle de livraison de colis sur des lignes automatisées : Tester le concept, son efficacité, valider les points de sécurité sur des paramètres tels que les risque de panne technique (système de parachute, système de caméra) ou l’autonomie.

Cette expérience nous permet de mettre en conditions réelles une ligne de livraison régulière selon un protocole précis attaché aux drones. Ce programme, initié en 2014, ne présente pas encore de retombées d’affaires, mais génère énormément de contacts. Nous faisons perpétuellement évoluer le process.

Le drone connait un intérêt certain dans ses utilisations grand public, militaires ou cinématographiques notamment pour filmer, faire du repérage sur sites sensibles, …

La livraison par drone, une solution aux situations d’urgence.

La livraison par drone autonome peut aussi répondre à une logique d’urgence pour délivrer par exemple des poches de sang dans des zones peu accessibles. Il y a des débouchés BtoB.

Mais la livraison autonome de colis via drone reste pour nous une niche et répond à des besoins de faciliter la livraison de certaines zones difficilement accessibles.

Dans l’ensemble, les grands transporteurs mondiaux et opérateurs à l’image d’Amazon se sont penchés sur la livraison par drone mais GEOPOST est la seule à avoir opté pour un système autonome.

Cela dit, pour relativiser l’ampleur de ce chantier, rappelons que GEOPOST via son réseau DPD a livré 1 milliard de colis en 2015.

La livraison par drone autonome représente une activité de niche spécifique qui ne pèse qu’une part infime de notre R&D, concentrée principalement sur le cœur de notre activité de transporteur. Avant la mise en industrialisation, il faut mettre en perspective cette expérimentation : le drone reste une goutte d’eau dans notre volume d’activité. Nous restons pragmatiques : la livraison a un coût et nous cherchons en permanence des moyens pour améliorer notre efficacité et la satisfaction de nos clients. Selon les destinations, la livraison est plus ou moins complexe, pourtant l’usager paye un tarif unique sur tout le territoire national.

Rappelons enfin que le cadre légal de l’espace aérien reste problématique en Europe car il n’est pas homogène. D’où le fait qu’Amazon soit bloqué sur ses usages. Ce qu’on teste en France n’est pas forcément applicable à l’identique en Espagne, en Angleterre, ou en Pologne alors que nous sommes leader dans ses pays dans la livraison de colis.