Eviter de focaliser l’expérience client « cible » sur les 25-34 ans